Solidarité internationale

La solidarité internationale est un des champs d’action de la Fondation. L’enfance et la jeunesse en détresse est le premier bénéficiaire de cette aide.

La Maison Shalom est le partenaire de la Fondation du Grand-Duc et de la Grande-Duchesse depuis la mise en œuvre du « Projet de la Main Tendue à l’Enfance » au Burundi, en 2010. Ce dernier a connu un grand succès et a permis la libération de l’intégralité des enfants mineurs en conflit qui se trouvaient en prison, permettant leur placement et leur encadrement dans des Centres de rééducation adaptés.

Au lendemain du 25 avril 2015, date de la présentation du président sortant à un troisième mandat, le Burundi est secoué par une crise politico-sécuritaire, contraignant des centaines de milliers de Burundais à fuir leur patrie vers les pays limitrophes dont le Rwanda.

Au 24 octobre 2016, le Rwanda abritait 81 473 réfugiés Burundais. Malgré les efforts et programmes d’aide mis en place, la situation des réfugiés est extrêmement précaire (taux de natalité important, promiscuité, malnutrition, absence de travail et de revenus pour les réfugiés).

En dépit des circonstances difficiles, la Fondation a toujours continué à soutenir son partenaire, la Maison Shalom qui accompagne désormais les réfugiés Burundais au Rwanda depuis septembre 2015.

Depuis mars 2016, la Fondation finance en outre un projet mis en œuvre par Bibi Russell au Bangladesh, pour soutenir le travail des tisserands locaux de « khadi », dans le but de faire revivre leur production artisanale de tissus, leur permettant ainsi de gagner un revenu décent et de vivre dignement.